Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Mycorhizes dopent les défenses des vignes

Publié le 13 Mai 2016 par Christophe Delbos

Les Pépinières Guillaume ont cofinancé une thèse qui apporte une connaissance décisive pour la défense des plantes vis-à-vis des champignons. Dans le cadre du programme Clovis , les Pépinières Guillaume ont contribué à prouver que la mycorhization des jeunes plants de vigne provoque une réaction de défense de la plante. Quand la mycorhization est réussie et la symbiose établie sur plus de 30% du système racinaire la plante est en état de potentialisation de ses défenses et est capable de produire quatre fois plus de substances fongicides qu’une plante normale . Cela rend la plante moins sensible aux champignons et en particulier au mildiou et à l’oïdium. Pour que cette symbiose fonctionne il faut que la plante soit mycorhizée avec des souches spécifiques. Les souches sélectionnées et utilisées aux Pépinières Guillaume ont montré leur efficacité. »

Voici quelques extraits intéressants de l’article écrit par Christelle Stef dans le numéro 280 (nov 2015) de la revue LA VIGNE :

Résultats de la symbiose entre des champignons et les racines , les mycorhizes permettent à la vigne de mieux lutter contre les attaques des parasites. - C’est un fait bien établi , selon Bernard Walter chercheur retraité à l’université de Haute Alsace(UHA) , les plants de vigne mycorhizés avant ou au moment de leur plantation se développent mieux et captent plus rapidement les nutriments du sol. Ce que l’on ignorait , selon Bernard Walter, c’est qu’en cas d’agression par un organisme pathogène , ils réagissent aussi plus vite et plus fortement. Ils mobilisent plus efficacement leurs défenses naturelles. Ils les potentialisent. - Selon Sébastien Bruisson , chercheur dans le cadre du programme Clovis à l’UHA , un plant mycorhizé infecté par le mildiou produit plus de stilbènes au niveau de ses feuilles. Il en résulte une diminution de la sporulation du mildiou et donc de son développement. Des résultats similaires ont été obtenus avec le botrytis, aussi en conditions contrôlées . Il faudra confirmer ces résultats au vignoble , selon B.Walter. - Les différentes souches de champignons n’ont pas le même pouvoir de renforcement des défenses de la vigne. La vigne est naturellement mycorhizée mais probablement pas assez pour une protection efficace contre le mildiou ou la pourriture grise . Il y a donc un intérêt a en sélectionner de plus intéressantes ,selon B.Walter.

Commenter cet article